cap-éveilEcoleQuelles assurances sont demandées à l'école ?

Quelles assurances sont demandées à l’école ?

Oui, vous avez besoin d’une assurance pour reprendre vos études en France, tout comme vous avez besoin d’un stylo et d’un cahier. Cela vaut même si vous ne suivez les cours que pendant quelques mois. Il n’y a pas d’exemption de l’assurance scolaire !

L’assurance scolaire est obligatoire à tous les niveaux d’enseignement, dans le secteur public ou privé. Si vous bénéficiez d’une couverture sociale (par la Caisse Primaire d’Assurance Maladie) pour votre famille, vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance. L’année scolaire en France va de septembre à juin (des prolongations ou des réductions sont possibles). Vous devez toujours obtenir votre carte de santé avant de vous inscrire aux cours, car elle sera également exigée par certaines écoles (nous y reviendrons plus tard). Qui est couvert exactement ? Tous les étudiants âgés de moins de 28 ans et inscrits au moins trois jours par semaine dans une école ou une université sont couverts par la loi française – qu’ils vivent ou non avec leurs parents ! Cela signifie que même les étudiants internationaux peuvent profiter de ce programme car il n’y a pas de limite d’âge pour les enfants qui fréquentent le lycée ; cependant, les moins de 18 ans doivent obtenir une autorisation parentale avant de demander une couverture par l’Assurance Scolaire.

L’assurance scolaire en France est obligatoire à tous les niveaux d’enseignement dans le secteur public ou privé.

Que vous soyez un étudiant inscrit à un cours de langue ou d’université pour quelques mois, ou que vous étudiez en France pour toute votre vie, l’assurance scolaire est obligatoire.

L’assurance scolaire en France est obligatoire à tous les niveaux d’enseignement, dans le secteur public ou privé. Elle est également nécessaire pour obtenir une carte de séjour et un permis de travail.

Si vous n’avez pas d’assurance scolaire lors de votre inscription à l’université, il vous en coûtera plus de 1 000 € pour la mettre en place !

L’année scolaire en France s’étend de septembre à juin. Le premier semestre dure de début septembre à décembre, et le second semestre commence en janvier et se termine fin juin.

L’absence de souscription de cette assurance peut entraîner de lourdes amendes.

Si vous n’êtes pas couvert par cette assurance, vous pouvez recevoir une amende de 150 € et être responsable de tout dommage survenu. Ceci n’est pas couvert par l’assurance.

Il n’y a pas de dispense d’assurance maladie scolaire, à condition d’avoir moins de 28 ans et d’être inscrit au moins trois jours par semaine dans une école ou une université.

Il n’y a pas d’exemption de l’assurance maladie scolaire, à condition que vous ayez moins de 28 ans et que vous soyez inscrit au moins trois jours par semaine dans une école ou une université.

Si vous avez plus de 28 ans, vous pouvez bénéficier d’une exemption de cette obligation si

  • Votre revenu est inférieur à 2 000 € par an
  • Vous disposez d’une couverture d’assurance maladie répondant aux critères fixés par le gouvernement français (par exemple, une couverture par votre employeur).

Si vous justifiez d’une couverture sociale (via la Caisse Primaire d’Assurance Maladie) pour votre famille, vous n’avez pas besoin de souscrire l’assurance.

Toutefois, si vous souhaitez une couverture supplémentaire, il est possible de souscrire une assurance maladie privée en France. Vous pouvez également choisir une assurance maladie complémentaire qui vous permettra de bénéficier de services supplémentaires, tels que les soins dentaires et la physiothérapie, qui ne sont pas inclus dans votre régime d’assurance maladie.

Que couvre l’assurance maladie scolaire française ?

L’assurance maladie scolaire française couvre un large éventail de frais médicaux, de frais dentaires, de frais d’optique et même de contraception. Elle couvre également la grossesse et les vaccins des enfants, ainsi que les soins de santé mentale.

L’assurance maladie scolaire française couvre tous les étudiants (même ceux qui ont une maladie préexistante), y compris les soins de maternité, ce qui est important si vous envisagez d’avoir des enfants pendant votre séjour en France.

L’assurance maladie scolaire française est un sujet compliqué, mais il n’a pas à l’être. La clé pour comprendre ce dont vous avez réellement besoin est de connaître les options d’assurance gouvernementale disponibles pour les étudiants en France. Si vous n’êtes toujours pas sûr de pouvoir bénéficier de l’un de ces régimes, contactez votre CPAM locale pour plus d’informations sur les modalités de demande.